Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Publié le par lesbiodiversitaires

Mas de la Cure. 13, 14 et 15 février 2015. Des dizaines de chevaux blancs. Des gardians. Des vaches noires. Une atmosphère plus agricole qu’équestre, une ambiance de tri du bétail. C’est Camagri, la fête annuelle du cheval camargue, hors saison touristique, où les meilleurs gardians se retrouvent pour s’affronter, trier les vaches, présenter leurs plus beaux chevaux, discuter et rigoler.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Que le cheval camargue soit encore une race à petits effectifs reste un mystère. Comment ce joli cheval blanc, aux formes rondes, à la croupe rebondie, à la crinière sauvage, au regard noir expressif et coquin, qui cumule tout un tas de qualités, ne suscite pas plus d’engouement à travers la France ? Et comment se fait-il que nos cow-boys locaux, nos gauchos maison, nos vaqueros à domicile, bref, nos gardiens de vaches et de taureaux français, les gardians de Camargue, ne soient-ils pas davantage connus ?

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Il faut dire que le cavalier comme son cheval sont un poil sauvageons, pas dans les normes équestres habituelles ! Il faut se rendre au cœur de la Camargue pour les rencontrer. Et c’est ce qui les rend si beaux.

Le cheval camargue est un petit bijou, non seulement au niveau français, mais aussi à l’échelle mondiale. L’une des plus anciennes races, l’une des plus rustiques, résistantes, l’une de celles qui vivent le plus vieux, et l’une des meilleures races d’équitation de travail (tri du bétail). Un cheval complètement polyvalent, capable de s’exprimer dans toutes sortes de disciplines, et au caractère très attachant, à la fois très calme et très fougueux.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Une sorte d’équivalent « cheval » des chiens de berger, possédant le « sens du bétail ». En osmose avec son cavalier quand il s’agit de trier les vaches (attention, même si les taureaux de race raço du biou sont noirs, tout cela n’a rien à voir avec la tauromachie : les gardians sont simplement des gardiens de vaches, l’équivalent des cows-boys nord-américains).

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

A Camagri, les chevaux présentés vivent tous en liberté dans les marais, dans de vastes pâturages et en troupeau. C’est le mode de vie traditionnel du cheval camargue, inscrit dans les règlements même de l’élevage en manade. Certes l’animal est utilisé régulièrement pour le travail, parfois indispensable, encore aujourd’hui, pour accéder à certaines zones marécageuses de Camargue, mais sa vie est tellement plus enviable que celle d’une majorité de chevaux que les cavaliers qui jugent les gardians trop « rudes » feraient bien de venir faire un tour par ici (attention, il ne faut pas confondre les vrais gardians ni les bons accompagnateurs de tourisme équestre avec certains baladeurs de touristes estivaux !)… Des chevaux au regard pétillant de vie, pleins d’énergie, ceux qui attendent en demande de contacts avec le visiteur, voulant amicalement toucher l’humain du bout du nez… Curieux, attentifs, décontractés…

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Des gardians qui caressent l’encolure de leur cheval, jouent avec les crins. Rude, rude, sûrement un peu, mais pensez-vous vraiment que ces hommes pourraient aller trier des vaches (aussi vives en plus que les raço di biou) sans une vraie complicité avec leur animal ? S’ils braquaient leur cheval ? Le gardian a besoin des capacités d’anticipation de son cheval, de son extrême bonne volonté, de sa coopération totale. Tout simplement, parce que sans cela, impossible de trier des vaches, sans même parler du danger que cela représenterait d’aller dans les taureaux avec un cheval qui ne soit pas dans une confiance absolue envers son cavalier.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Les gardians, nos cow-boys français, sont le seul peuple cavalier de notre pays, et l’un des rares d’Europe, détenteurs d’une tradition équestre extrêmement intéressante. Et à Camagri, ce qui se dégage le plus des chevaux comme des hommes, c’est la sérénité. Mais aussi, la beauté. Celle des chevaux, mais aussi celle des cavaliers, de leur harnachement ancien, et d’une certaine façon de voir les choses, très terrienne, très ancrée dans le moment présent. Ils ont encore des sedens tressés en crins de juments. Ils portent chapeau, et ce qui leur plait plus que tout, c’est montrer qu’ils savent garder les bêtes comme il faut, au vent, dans les marais. Les femmes se font des chignons bas, de longues tresses, et désormais dans les concours trient les vaches avec eux, calmes, rigoureuses, précises. Le monde des gardians évolue, intègre petit à petit les innovations équestres, s’ouvre de plus en plus. C’est une tradition en mouvement, bien vivante.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Gardians et chevaux camargues ne sont certes pas à la mode. Ils ne sont pas dans les normes équestres, ne correspondent à rien, auraient sans doute plus de choses à raconter à un cavalier mongol gardant ses chèvres dans la steppe qu’à un cavalier de saut d’obstacles d’ici. C’est ainsi.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Ils seront toujours à part, oubliés du reste du monde dans leurs marais venteux. Et éminemment poétiques. Blancs chevaux sur taureaux noirs.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Aux épreuves internationales de tri du bétail, ils se font régulièrement remarquer. Personne n’en parle, personne ne le sait. Ils sont méconnus chez nous. Cantonnés souvent à une image touristique, presque toujours déformée. Ils font pourtant partie, à l’échelle mondiale, des derniers peuples cavaliers.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

_______________________________________________________

Deux camargues et un livre

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs

Le camargue est une race très polyvalente, parfaite pour un usage de loisir.
La preuve par l'image !
A l'occasion de la sortie ePub du guide Tous les chevaux du monde, cette vidéo de présentation du livre montre aussi Oasis, jument camargue, qui à défaut de trier des vaches a appris à être montée en cordelette, sans filet.
Même sur la plage avec du monde, un cerf-volant pas loin, un caméraman, elle reste concentrée et décontractée... Le camargue s'illustre vraiment par ce mental fort de cheval de tri du bétail, qu'on n'impressionne pas comme ça.
On aperçoit aussi sa fille Umkhumbi, camargue également, encore très grise.
Elles ont le caractère camargue : calmes et fougueuses, sensibles et courageuses à la fois, avec une personnalité affirmée.

Aujourd'hui le camargue est encore une race à petits effectifs, trop rare. Il faut en soutenir l'élevage !

En plus :
Le Bestiaire, sur France Inter, a également consacré une émission au cheval camargue.

Gardians de Camargue, peuple cavalier et chevaux blancs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article