Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes

Publié le par lesbiodiversitaires

Comme l’année dernière, nous avons eu la chance d’être invités cette année au château de la Javelière (Loiret), au cœur d’un des Jardins Remarquables de France. Ce jardin est une œuvre d’art vivante, toujours en mouvement, avec sa part d’éphémère. C’est ce qui en fait la beauté.

Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Photos du chateau et de la haie : site de la Javelière. Notez la zone de friche derrière la haie.

Photos du chateau et de la haie : site de la Javelière. Notez la zone de friche derrière la haie.

Les maîtres des lieux, Patrick Masure, partisan convaincu de la protection de la nature, grand spécialiste des roses, et son épouse Anne-Marie, l’entretiennent de façon naturelle, secondés par deux jardiniers, dont un qui est un véritable militant écologiste.
Et cela se voit.
Car ce qui nous frappe à chacun de nos séjours dans cet endroit magique, c’est l’extraordinaire densité d’insectes ! Par exemple, nous y avons vu plus de moro-sphynxs en quelques heures qu’au cours de toute une vie.

Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes

Sans parler des tritons, de la hulotte qui chante le soir dans le parc quand la lune scintille entre les feuilles des grands arbres, du pic mar, du faucon hobereau qui fait crier les hirondelles…
La biodiversité domestique est présente aussi : poules, canards, et moutons d’Ouessant.
Dans ce Jardin Remarquable, on trouve non seulement des variétés rarissimes de roses, des fleurs étranges aux parfums envoûtants, des haies surprenantes qui pourraient être sorties de l’imagination d’un Magritte, mais également de longs et vastes espaces en friche… des centaines de mètres carrés d’herbes folles dédiées aux papillons, aux araignées, au lièvre qui s’y cache… Ces zones de friches, totalement réfléchies et intégrées dans l’architecture du jardin, en renforcent la beauté.

Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectesLes jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes

Une œuvre d’art, mais qui non seulement respecte le sauvage, mais lui permet de s’y déployer. Car parmi toutes ces fleurs, ces arbres, ces eaux et ces ombres, les insectes ont bien l’air de penser qu’ils sont au paradis !

Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes

Pour ceux qui ont l’occasion de passer par le Loiret, nous recommandons la visite des jardins. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur la page du site.

Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectesLes jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes
Les jardins du château de la Javelière, un paradis pour les insectes

Publié dans Biodiversité sauvage

Commenter cet article