Réponses du jeu d'identification

Publié le par lesbiodiversitaires

Réponses du jeu d'identification

Et voilà, c'est le jour des réponses !
Merci aux vaillants participants qui ont osé se lancer ;-) Et bravo car l'air de rien, ce petit jeu était quand même très dur ! Et il fallait un peu de chance pour trouver certaines espèces. En effet, personne n'a donné avec exactitude toutes les bonnes réponses.

Question 1
Photo 1 - Grand Ibijau Nyctibius grandis
Photo 2 - rien normalement ! Mais en fait si, présence d'un merle à ventre roux !!!
Photo 3 – Loutre géante Pteronura brasiliensis
Photo 4 – Jaguar – Panthera onca
Photo 5 – Coendou à queue préhensile Coendou prehensilis
Photo 6 – Engoulevent pauraqué Nyctidromus albicollis
Photo 7 – Chevêchette brune Glaucidium brasilianum

Question 2
Photo 8 – nez et empreinte de Tapir terrestre Tapirus terrestris

Question 3
Photo 9 - crâne de caïman yacare Crocodilus yacare

Celui qui a donné le plus grand nombre de bonnes réponses est : Guilhem ! Bravo à lui.

Réponses du jeu d'identification

Bravo aussi à Isabelle, la première qui a trouvé la chevêchette brune !! Il ne s'agissait pas de la chevêche des terriers, espèce à grandes pattes, qui préfère les habitats ouverts.
Bravo pour le tapir que vous avez tous trouvé. Sa trace comporte trois doigts, car c’est un périssodactyle. Les périssodactyles ont un nombre de doits impairs, soit trois, soit un. Et il n’y en a pas tant que cela : rhinocéros, tapirs, ou bien les équidés, avec leur sabot…
Pas mal non plus, vous avez tous vu que ce crâne appartenait à un crocodilien. Deviner son espèce vous a par contre posé un peu problème. Cependant, il était possible d'avancer le nom d'une espèce, le caïman yacare étant très répandu au Pantanal, on le croise tout le temps, partout, au fil de l'eau.
Et vous avez tous bien repéré le jaguar, bien caché dans la forêt.

Merle à ventre roux tellement bien caché que nous ne l'avions pas vu !

Merle à ventre roux tellement bien caché que nous ne l'avions pas vu !

Réponses du jeu d'identification

Bon, il reste une espèce que personne n’a trouvée. C’est vrai que c'était quasi impossible sauf coup de bol, le grand ibijau. Déjà, il fallait parvenir à le voir… Sur le terrain, certains d’entre nous n’arrivaient pas dans un premier temps à le distinguer et pensaient devenir fous ! « il est là, mais si il est lààààà, lààààà ! » « Mais je ne vois riennnnn !!! riennnnn !!! » Pour enfin au bout d’un certain temps « ahhh, là !!! mais je croyais que c’était une branche ! » (ben oui, c’est le but !)
Vous êtes tous partis sur l'ibijau gris, ce qui aurait en effet pu être aussi le cas.

Bravo aussi à Claire, qui a repéré un oiseau dans la photo qui était sensée être la photo-piège sans aucune espèce... Preuve qu'elle était piégée de chez piégée, même pour les auteurs du jeu ! Un merle à ventre roux y était si bien caché que nous ne l'avions pas vu.

Comme personne n'a tout trouvé (eh oui il fallait un peu de chance !), nous offrons un livre à celui qui a donné le plus de bonnes réponses (Guilhem), et à la seconde à en avoir donné le plus (Claire) et qui a en plus découvert un animal caché que personne n'avait vu. Et comme les autres participants se sont quand même drôlement bien défendus, nous avons décidé de leur envoyer un Petit atlas des oiseaux du jardin. Ainsi, tout le monde a gagné !


Voici quelques photos de quelques-uns de ces rois du camouflage !

Le Grand ibijau est, dans le règne animal, un as du camouflage. En prime, il reste totalement immobile. Sur le terrain, il est vraiment très, très, très difficile à trouver !

Le Grand ibijau est, dans le règne animal, un as du camouflage. En prime, il reste totalement immobile. Sur le terrain, il est vraiment très, très, très difficile à trouver !

Quand elle se décide à sortir de l'eau, la loutre géante ne passe pas inaperçue ! Elle est cependant assez farouche et aime se cacher le long des berges.

Quand elle se décide à sortir de l'eau, la loutre géante ne passe pas inaperçue ! Elle est cependant assez farouche et aime se cacher le long des berges.

Le seigneur de la forêt, c'est le jaguar. Il passe des heures et des heures à dormir bien caché dans les lianes, et grâce à son pelage, il est très difficile de le repérer... Cependant, quand il daigne venir boire, plantant son regard droit dans le nôtre, le spectacle est inoubliable.

Le seigneur de la forêt, c'est le jaguar. Il passe des heures et des heures à dormir bien caché dans les lianes, et grâce à son pelage, il est très difficile de le repérer... Cependant, quand il daigne venir boire, plantant son regard droit dans le nôtre, le spectacle est inoubliable.

Bien que le tapir soit plutôt timide et discret, il arrive qu'on le croise en plein jour.

Bien que le tapir soit plutôt timide et discret, il arrive qu'on le croise en plein jour.

Les caïmans, quand ils sont dans l'eau, sont eux aussi des experts du camouflage. Sachant rester incroyablement immobiles, de la même couleur que l'eau, ils ne se repèrent pas toujours si facilement quand on circule en bateau...

Les caïmans, quand ils sont dans l'eau, sont eux aussi des experts du camouflage. Sachant rester incroyablement immobiles, de la même couleur que l'eau, ils ne se repèrent pas toujours si facilement quand on circule en bateau...

A suivre dans les jours qui viennent : un article sur le Pantanal, suite au voyage LPO/Escursia.

Publié dans Biodiversité sauvage

Commenter cet article

Claire 22/02/2016 13:07

Merci à vous, de nous avoir proposé ce jeu. C'était un peu difficile pour certaine espèces mais cela nous permet de découvrir d'autres espéces que celle que l'on voit habituellement. Vous avez fait de très belles photos! Quand au merle à ventre roux, c'est un sacré farceur! =D Je l'ai vu un peu par hasard, avant de voir l'ibijau sur la première photo, et je me suis dis qu'il allait être difficile à identifier ;) en tout cas merci!

lesbiodiversitaires 22/02/2016 14:01

Merci :-) Oui on a pu l'identifier sur la photo en haute définition, en grossissant beaucoup !