Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

Publié le par lesbiodiversitaires

Carnet de voyage d’Élise Mazaalai karshan emegtei

Terbish...

Terbish...

Ce cri est vraiment bizarre, je n’en ai jamais entendu de pareil.
Philippe fronce les sourcils, il réfléchit. Puis il finit par dire : « Si !... c’est un plongeon arctique. »

Plongeon arctique.

Plongeon arctique.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

En effet, c’est un superbe plongeon arctique en plumage nuptial. Philippe le trouve et nous le montre à la longue-vue : « Et il est accompagné d’un autre adulte et d’un jeune en duvet. Étrange de voir cet oiseau ici, il est plus habituel de l'observer dans la toundra arctique ! »

Zoulaa et Tsevgee, rangeant un câble.

Zoulaa et Tsevgee, rangeant un câble.

Le courageux Galaa, qui essaie de reprendre forme humaine.

Le courageux Galaa, qui essaie de reprendre forme humaine.

Nous sommes sortis du bourbier, mais Myangaa a l’air totalement abattu, comme s’il était vidé de l’intérieur. Il nettoie frénétiquement son camion, couvert de boue.
Philippe se pose des questions, il a vu passer en vol 93 mouettes reliques. Nichent-elles ici ?

Mouette relique adulte. L’espèce a été découverte très récemment et elle est très rare (seulement quelques milliers d'individus dans le monde et 2 colonies connues en Mongolie).
Mouette relique adulte. L’espèce a été découverte très récemment et elle est très rare (seulement quelques milliers d'individus dans le monde et 2 colonies connues en Mongolie).

Mouette relique adulte. L’espèce a été découverte très récemment et elle est très rare (seulement quelques milliers d'individus dans le monde et 2 colonies connues en Mongolie).

Une nouvelle colonie de mouettes reliques ?
Épuisés par l’embourbement, nous décidons de dresser le camp sur place. Puis nous partons arpenter les marais, à la recherche de l’hypothétique colonie de mouettes reliques, qui n’est pas connue à cet endroit.
C’est difficile de se déplacer dans les marais. Il nous manque des bottes, ou un cheval, et je mets le pied, encore une fois, dans un trou d’eau. Plouf.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

Les moustiques nous assaillent, par centaines. Je me couvre la tête. Philippe récolte 35 boutons, juste sur le visage, que Terbish soigne avec un petit appareil qui semble envoyer une sorte de décharge électrique. Boursoufflé, il m’évoque Coluche dans Banzaï !

Les sprays anti-moustiques sont aussi efficaces que se mettre de l'eau de Cologne face à un crocodile affamé...

Les sprays anti-moustiques sont aussi efficaces que se mettre de l'eau de Cologne face à un crocodile affamé...

Mais ça valait le coup. Les marais sont fabuleux, et les mouettes reliques semblent bien présentes, sur un îlot du lac. Finalement, cet embourbement nous a permis de mieux explorer ce fantastique marais ! De bonnes choses arrivent parfois après les épreuves.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

Miam miam !
Enfin, il est l’heure de dîner.
« Tiens, un grillon dans ma boulette de viande », constate stoïquement S., qui, s’il a accepté de manger quelques moucherons dans sa salade, n’est pas encore tout à fait prêt à des expériences culinaires de plus grande envergure.
« Il est pris par une patte », précise-t-il, d’un ton détaché.
Cela me déclenche un irrépressible fou rire. Je ne peux plus m'arrêter.
Pour ma part, je trouve un cheveu. Et sans doute pas un cheveu propre, vu le nombre de fois où l’on a pu se laver depuis 12 jours !
« Terbish a dû lui aussi trouver quelque chose, il vient de jeter un truc discrètement », indique Philippe.

Loup, y es-tu ? (Tchonne bi yu ???)
Pendant que ce qu’il reste des gars fait le compte-rendu naturaliste (log) de la journée, je vais chercher le loup à la longue-vue dans la steppe. C’est un bon coin pour les loups, nous a dit Terbish. Mais le problème des loups, c’est comme de voir un renard chez nous. Ils sont partout présents, mais encore faut-il tomber dessus ! Très chassés, en voir un relève du coup de chance.
Je ne vois rien, seulement une buse de Chine, un grand corbeau, et les alouettes qui chantent dans le ciel.
Le soleil est de plus en plus bas à l’horizon.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

Sur Mars
Un arc-en-ciel se forme, complet, sur toute la steppe. Les lumières sont irréelles.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22
Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

On se croirait sur Mars…

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

Les montagnes s’embrasent de rose, la lumière devient de plus en plus dorée, rasante, l’arc-en-ciel se densifie.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22
Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22
Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22
Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

Cet embourbement nous a permis de découvrir un lieu d’une beauté telle que ni les mots ni les photos ne pourront la transcrire. Féérique.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22
Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22
Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

Nous nous couchons dans le froid (le retour des chaussettes !), la fine pluie de l’arc-en-ciel s’abattant doucement sur nos tentes, et nous nous endormons à quelques centaines de mètres des mouettes reliques.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 22

13e jour. Jeudi 30 juin.
Au matin, nous repartons en camion pour essayer d’aller voir de plus près la colonie de mouettes reliques.
Mais nous n’avons pas fait 500 m que…

Suite au prochain épisode...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M 14/08/2016 21:10

Merci pour ce fabuleux récit qui nous transporte tous les jours ; mieux qu'un polar !

lesbiodiversitaires 14/08/2016 21:42

Merci à vous et à tous pour tous vos encouragements !