Expédition dans le désert de Gobi, épisode 27

Publié le par lesbiodiversitaires

Carnet de voyage d’Élise Mazaalai karshan emegtei

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 27

Dix-septième jour. Lundi 4 juillet.
Ça y est. Nous allons quitter Oulan-Bator, Ulaanbataar, le « héros rouge ». Direction Moscou.
Hier soir, Terbish nous a emmenés dîner tout en haut d’une tour, pour qu’on admire la ville, aux allures soviétiques.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 27

Comment cela est-il venu ? Nous avons parlé littérature. Terbish nous a dit que Victor Hugo, Alexandre Dumas, Jules Verne étaient traduits en mongol.
Cela nous faisait vraiment étrange d’être en ville, et dans un restaurant, avec une table à notre hauteur, tout le confort…
Puis l’hôtel, pouvoir prendre un bain – divin -, se coucher dans un vrai lit, et pas sur des cailloux.
Sans moustique, sans tique, sans poussière, mais sans le vent dans la steppe, sans les cavaliers qui passent, sans Galaa et Zoulaa qui rient au loin.

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 27

Le souffle d’un baiser
Nous avons dit au revoir à Terbish.
Il a pris Philippe puis moi dans ses bras, il m’a posé des baisers mongols sur les joues, des baisers soufflés, et non aspirés comme les nôtres.
Cela en dit long, cette façon d’embrasser. En aspirant, nous prenons, en soufflant, les Mongols donnent, ils donnent un souffle d’air, un brin de vent, la liberté.
Les cœurs étaient un peu serrés, les yeux un peu humides.
« You are my friend », lui disait Philippe.
« Good bye, Crazy French Man ! »
Nous voulons revenir. Il y a l’Est de la Mongolie, le pays des loups, et le Nord, celui des rennes.
« Very much mosquitos ! », prévient Terbish, à fond partant pour nous y accompagner.
« Envoyez-moi les photos où j’attrape les lézards ! », nous demande-t-il encore en anglais, avant de partir. Même Mongol, tout naturaliste reste un peu monomaniaque !

Bayarta… au revoir !
L’ami mongol s’en va, chéckant une dernière fois avec nous tous. « Elise ! », me dit-il, en riant et en tapant dans ma main.
Parce que putain quand même, au fin fond du Gobi A, entre des collines minérales, au crépuscule, au vent léger, dans le silence et la solitude, il était là, au loin, qui marchait dans la plaine, il était là, lui qu’on ne voit pas, lui l’invisible, lui dont on est content de ne trouver qu’une trace, qu’une crotte, qu’une touffe de poils, lui qui vit au plus reculé des plus reculés des déserts du monde, lui qui nous a donné ce cadeau, cette chance, ce moment magique, lui, qui a daigné se montrer quelques instants et faire bondir nos cœurs, lui…
Sa majesté le « Gobi Bear ».

FIN

Terminé d'écrire le 4 juillet 2016, à Oulan-Bator

Expédition dans le désert de Gobi, épisode 27
Expédition dans le désert de Gobi, épisode 27

Merci à la LPO et à Escursia d'avoir rendu cette expédition possible, merci aux coriaces et insubmersibles compagnons de voyage pour leur bonne humeur constante, merci à Philippe de nous avoir guidés tout là-bas ainsi que pour l’identification de nombreuses espèces et les précisions scientifiques, merci à Patrick Masure, spécialiste des roses sauvages, pour l’identification du rosier trouvé au lac Alag, merci à Pierre Le Maréchal pour l'identification de la libellule Aeshna serrata, et un grand merci à vous tous, les naturalistes et les non-naturalistes, pour tous les chaleureux emails, sms, appels et commentaires reçus au cours de la mise en ligne de ce récit et qui m’ont fait chaud au cœur.
Merci particulièrement aux remarquables coéquipiers Mongols, pour leur humour, leur courage et leur humanité.

Commenter cet article

Preau 19/09/2016 18:35

Superbe récit ! je viens de tout regardé et lire. j'ai très envie de parcourir ce pays ! l'ours, le loup, la panthère... dans un milieu aussi beau ! oulala !
Merci Elise.

lesbiodiversitaires 19/09/2016 21:00

Merci Louis-Marie ! Contente que ça t'ait plu ! Ah ben si tu y vas un jour, la Mongolie prise en photo par toi, avec les lumières qu'il y a, j’aimerais voir ça !! :-)

Julie 14/09/2016 20:28

Moi la fin m'a fait pleurer, c'est la première fois pour un récit censé être ''naturaliste'' ! Il redonne aux naturaliste toute leur part d'humanité, nous qui devenons si souvent misanthropes... La prochaine fois, on peut avoir des bandes sons sur le blog, pour écouter le vent et les chevaux ? Tendres bisous aux auteurs du blog.

lesbiodiversitaires 15/09/2016 09:38

Merci Dju pour ce message qui me touche beaucoup…
Pour la bande-son, ce qu’il faudrait pouvoir partager, mais c’est impossible, c’est le silence pur du cœur du désert minéral…
J’y repense très souvent.
Bien que cela soit encore différent, cette confrontation pendant plusieurs jours au vrai silence, ça m’évoque les expériences de François Terrasson, quand il lâchait des gens pour une nuit dans les bois… Ce silence, c’est sans doute l’expérience la plus forte, et, étonnamment, les oreilles et le corps s’en souviennent. C’est un ressenti très physique…

Jérôme 12/09/2016 23:34

Je viens de passer une soirée en Mongolie grâce à vous. Merci pour ce partage et ce récit passionnant ! Quelle chance d'avoir pu ce fameux ours, et puis ces étranges saïgas !

Merci encore, j'attends votre futur voyage avec impatience !

A bientôt

Jérôme

PS: j'ai adoré "Les tribulations d'un chercheur d'oiseaux", si un deuxième volet est en cours, je serai le premier à l'acheter !

les biodiversitaires 13/09/2016 08:50

merci à vous pour ces encouragements. Une prochaine expé ? Sûrement ! Et de prochaines tribulations, pourquoi pas ? Ce ne sont pas les aventures qui manquent !

lesbiodiversitaires 13/09/2016 08:27

Merci ! c'est super sympa ! Oui, les saïgas sont étonnantes, surtout quand on les voit courir...

LAOUENAN CHRISTINE 06/09/2016 18:17

Récit passionnant !
Des plus petits (moustiques, tiques…) aux plus grands (chameaux et chevaux sauvages, panthères des neiges, gazelles à goitre, marmottes de Sibérie, khulan…), j'ai été captivée par ce récit qui m'a tenu en haleine bien au-delà de la découverte du "Gobi bear".
Les photos sont magnifiques.
Ce récit ne fut visiblement pas qu'un voyage "biodiversitaire", mais également une formidable quête initiatique dont l'apothéose fut la visite chez les moines boudhistes.
Un périple qui se mérite.
Merci Elise de nous avoir conté, en 27 épisodes, cette traversée du désert, avec ton sens de
l' humour habituel et tes dessins expressifs et drôles.

lesbiodiversitaires 06/09/2016 21:52

Merci pour ce message qui fait chaud au cœur ! J'avais hésité à mettre en ligne mon récit, ne sachant si cette quête de l'ours et des chevaux à la marque réticulée vous intéresserait, et toutes vos réactions me touchent vraiment beaucoup.

Monique 23/08/2016 18:51

Voilà, c'est fini... Merci pour cette magnifique évasion, pour les photos, les mésaventures, les rencontres, les textes sur le silence du désert. C'est un bien beau voyage et la trame d'un bien beau livre... A suivre ?
Amitié fidèle...

lesbiodiversitaires 24/08/2016 12:14

Un grand merci, Monique !

Camille 21/08/2016 10:11

Merci beaucoup pour ce fabuleux récit plein d'humour qui nous transportait quotidiennement, en espérant pouvoir en savourer un nouveau bientôt!
Une très belle leçon de vie,
ça fait rêver (sauf les moustiques et les tiques!)
bonne continuation à vous

lesbiodiversitaires 22/08/2016 16:11

Merci beaucoup ! Pour un prochain récit, j'essaie de convaincre mon entourage de monter quelque chose en Transbaïkalie, voire en Yakoutie... Il y a aussi quelques vallées reculées du Tibet qui m'intéresseraient bien, pour rechercher certaines variétés tibétaines rares de chevaux, mais ce n'est pas simple de s'y rendre...

Paul-Emile 21/08/2016 04:17

Récit excellent avec de magnifiques photos!
Nouveau format vachement bien réussi que j'ai suivi avec passion tous les jours!
Je suis votre blog depuis maintenant plusieurs années avec toujours autant de plaisir.
Continuez, un tout grand merci!
Paul-Emile, étudiant belge en agronomie

lesbiodiversitaires 22/08/2016 16:08

Merci beaucoup et ravie de savoir que le blog est lu aussi en Belgique !! :-)

syvie 20/08/2016 09:30

Je me suis regalee pendant ce magnifique voyage et quelle belle fin d une si grande poesie et d une telle humanite bravo pour ces belles photos qui nous ont fait rever et enfin un voyage avec une bonne dose d humour!

lesbiodiversitaires 22/08/2016 16:13

Merci beaucoup ! Mieux vaut rigoler en effet dans certaines circonstances !! ;-)

charlotte 19/08/2016 22:36

Merci de nous avoir fait partager le récit de ce superbe voyage! ce bol d'air que je retrouvais quotidiennement va me manquer...j'ai eu la chance d'aller en mongolie il y a 5 ans...quel pays, quel peuple magnifique! je n'ai qu'un rêve, y retourner!
je lis votre blog avec beaucoup de plaisir, vivement les prochains articles!
Bonne continuation

lesbiodiversitaires 22/08/2016 16:07

Merci beaucoup ! Oui, y retourner, y vivre même quelques mois, ça me dirait bien !

charlotte 19/08/2016 22:33

Merci pour de nous avoir fait pa