Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz

Publié le par lesbiodiversitaires

Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz

« En mer, on a parfois la sensation de vivre une semaine en une seule journée. »
Ellen MacArthur

De gauche à droite et de haut en bas : puffins des Anglais, fuligineux, des Baléares, cendré.De gauche à droite et de haut en bas : puffins des Anglais, fuligineux, des Baléares, cendré.
De gauche à droite et de haut en bas : puffins des Anglais, fuligineux, des Baléares, cendré.De gauche à droite et de haut en bas : puffins des Anglais, fuligineux, des Baléares, cendré.

De gauche à droite et de haut en bas : puffins des Anglais, fuligineux, des Baléares, cendré.

Ces propos de la navigatrice britannique Ellen MacArthur sont très vrais. Lorsqu’on sort une journée en mer, dans le Mor Braz, avec la bande de copains naturalistes, pour étudier les oiseaux marins et les dauphins avec l’association Bretagne Vivante, le temps s’étire ou file curieusement, prenant des circonvolutions insolites tout au long de la journée.

Dauphins communs.

Dauphins communs.

Quand la mer forme une méchante houle, que les yeux deviennent vitreux et les teints verdâtres, alors les minutes paraissent des heures, et la terre ferme semble se trouver loin, si loin… à l’autre bout du monde… On est alors prêt à tout lâcher, et à aller se réfugier sur l’île d’Hoedic !
Par contre, quand, surgis de nulle part, apparaissent les dauphins, les océanites et les mouettes de Sabine, alors les visages irradient de lumière, les yeux brillent et les heures deviennent des minutes.

Qui danse le mieux ? Le dauphin commun ? Le puffin des Baléares ? La mouette de Sabine ? L'océanite tempête ? Remarquez les nuances dans la couleur de la mer, au fil des sorties et des heures de la journée...
Qui danse le mieux ? Le dauphin commun ? Le puffin des Baléares ? La mouette de Sabine ? L'océanite tempête ? Remarquez les nuances dans la couleur de la mer, au fil des sorties et des heures de la journée...
Qui danse le mieux ? Le dauphin commun ? Le puffin des Baléares ? La mouette de Sabine ? L'océanite tempête ? Remarquez les nuances dans la couleur de la mer, au fil des sorties et des heures de la journée...
Qui danse le mieux ? Le dauphin commun ? Le puffin des Baléares ? La mouette de Sabine ? L'océanite tempête ? Remarquez les nuances dans la couleur de la mer, au fil des sorties et des heures de la journée...

Qui danse le mieux ? Le dauphin commun ? Le puffin des Baléares ? La mouette de Sabine ? L'océanite tempête ? Remarquez les nuances dans la couleur de la mer, au fil des sorties et des heures de la journée...

Massif, le fou de Bassan n'est pas non plus dénué de grâce.
Massif, le fou de Bassan n'est pas non plus dénué de grâce.

Massif, le fou de Bassan n'est pas non plus dénué de grâce.

Et quand un océanite de Wilson vient traîner ses longues pattes sous les yeux des ornithologues, alors la mer raisonne de cris, heu, assez bizarres :
« Youhouhouhouhouhouhouhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu »
« Putain d’putain d’putain d’putain on l’a vuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! »
« Rharharahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ah ahahahahah ! »

Océanite de Wilson.

Océanite de Wilson.

Bref, y’a des jours où ça vaut le coup de vomir son p’tit déj.
Ce qui, soit dit en passant, n’est encore JAMAIS arrivé à l’un des membres fondateurs de la Mor Braz Team. Certains ont parfois le teint pâle, m’enfin, jusqu’ici, on tient le coup.

Grand labbe et labbe parasite. Quand ces terreurs de la mer arrivent, les autres oiseaux décollent !Grand labbe et labbe parasite. Quand ces terreurs de la mer arrivent, les autres oiseaux décollent !

Grand labbe et labbe parasite. Quand ces terreurs de la mer arrivent, les autres oiseaux décollent !

Quelques nouvelles, donc, des sorties de cet été.
Samedi, les mouettes de Sabine, les océanites tempêtes et un océanite de Wilson étaient au rendez-vous.

Océanite tempête (en mue).
Océanite tempête (en mue).Océanite tempête (en mue).

Océanite tempête (en mue).

Puffin des Baléares indécis. S'envoler ou pas ?

Puffin des Baléares indécis. S'envoler ou pas ?

Par contre, les dauphins, que l’on a observés parfois en groupe d’une centaine sautant et jouant autour de notre zodiac, étaient timides lors des deux dernières sorties. Juste quelques ailerons ici et là.

Tandis que lors des sorties estivales précédentes, nous avons eu droit à un florilège de sauts...
Tandis que lors des sorties estivales précédentes, nous avons eu droit à un florilège de sauts...
Tandis que lors des sorties estivales précédentes, nous avons eu droit à un florilège de sauts...

Tandis que lors des sorties estivales précédentes, nous avons eu droit à un florilège de sauts...

Zoom sur les mouettes de Sabine
La mouette de Sabine est l’une des espèces les plus emblématiques des amateurs d’oiseaux marins. En effet, son plumage sobre – noir, gris et blanc – dessine des triangles du plus bel effet, rehaussés par un bec noir à pointe jaune. C’est en réalité, à notre avis du moins, le plus beau des laridés européens (mouettes et goélands).
Elle niche dans le Haut-Arctique et fait de très longues migrations qui la mènera dans les eaux subantarctiques.

Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz

Le Mor Braz est probablement le lieu où l’espèce est la plus régulièrement vue à l’automne. Cependant, pour des raisons mal élucidées, les effectifs de mouette de Sabine semblent avoir (fortement) diminué dans les eaux françaises, à l’automne, et ce depuis une bonne dizaine d’années…

Il y a 15 jours, la plupart des oiseaux que nous avons vus étaient des adultes en parfait plumage nuptial (cette espèce a la particularité de ne muer qu’arrivée sur ses lieux d’hivernage, soit au large de… l’Afrique du Sud !).

Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor BrazQuelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz

Cette fois-ci, les adultes ont commencé à muer au niveau de la tête. Le gris soutenu se pique de blanc.

Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz

Certains oiseaux sont d’ailleurs déjà en plumage très hivernal au niveau de la tête comme celui-ci.

Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz

Il y a peut-être dans le lot des oiseaux de 2ème année mais ils sont très difficiles à distinguer de ces adultes avec la calotte en grande partie muée.
En revanche pas de jeune de l’année, contrairement à la précédente sortie d’il y a 15 jours.

Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz

Septembre est donc, pour le large du Morbihan, la saison de l'océanite de Wilson et des mouettes de Sabine. Mais le Mor Braz recèle encore bien des mystères...

Quelques nouvelles des oiseaux et des mammifères marins du Mor Braz
A gauche, océanite tempête, à droite, océanite de Wilson (les pattes dépassent de la queue).A gauche, océanite tempête, à droite, océanite de Wilson (les pattes dépassent de la queue).

A gauche, océanite tempête, à droite, océanite de Wilson (les pattes dépassent de la queue).

Photos prises dans le Mor Braz, lors des sorties de juin à septembre.

Publié dans Biodiversité sauvage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article