Busards, busardons, busardez : une action bénévole pour protéger les rapaces

Publié le par lesbiodiversitaires

Un de mes meilleurs souvenirs professionnels, c’est quand je m’occupais du Réseau busards à la Mission rapaces de la LPO. Plein de gens super sympas – les « busardeux », et des oiseaux magnifiques à protéger – les busards…
 
Mais il fallait une sacrée dose d’optimisme pour ne pas se décourager, car chaque année, tout le travail bénévole est à recommencer… Et des bénévoles, c’est justement cela dont le Réseau busards a besoin en ce début de printemps et jusqu’à l’été prochain.
 
 Busard St Martin 39.JPG,
Busard Saint-Martin, Christian Aussaguel
  
En effet, chaque année, les busards Saint-Martin, les busards des roseaux et les busards cendrés ont la mauvaise idée d’installer leurs nids dans ce qui ressemble le plus à leurs milieux de prédilection : les champs cultivés. Et chaque année, des milliers de poussins de busards risquent de finir écrasés par les moissonneuses-batteuses, avant d’avoir pu prendre leur envol. Plus de 350 bénévoles se mobilisent tous les ans, depuis plus de trente ans, en France, pour sauver ces oiseaux d’une mort certaine, et pour empêcher la disparition de cette espèce menacée.
Durant la période 1985-2005, plus de 27 000 couples de busards ont été dénombrés, près de 20 000 nids ont été trouvés et près de 40 000 jeunes busards ont été observés à l’envol. Plus de 6 000 interventions ont été réalisées sur les nids menacés et ont permis l’envol de plus de 10 000 jeunes qui sans cela auraient disparu sous les moissonneuses.
 
   Busard cendré 12.JPG,
Busard cendré, Christian Aussaguel
 
Les bénévoles sont donc les bienvenus pour aider à cette action, du mois d’avril au mois d’août prochains. Les busardeux vous formeront. Il suffit juste d’être très sérieux, patient et motivé, car c’est un travail difficile et qui ne dure qu’une seule saison. Il faut aussi avoir du temps  (au moins 15 jours car une formation est nécessaire) et être autonome. Mais c’est l’occasion d’un contact intime avec la nature et de belles aventures humaines.
 
Il faut avoir vu une fois un busardeux vous expliquer la technique pour marcher dans les blés sans en plier une seule tige (et sans se casser la figure), ou sa façon d’amadouer un agriculteur soupçonneux… Cela vaut vraiment le détour.
Et observer les premiers envols des jeunes rapaces que l’on a contribué à sauver est la plus belle des récompenses à tout le travail accompli.
 
Alors pour ceux que cela tente, inscrivez-vous dès maintenant ! Les busards ont besoin de vous !
    
LPO Mission Rapaces - 62 rue Bargue - 75015 Paris
Tél : 01 53 58 58 38 Fax : 01 53 58 58 39
 
Pour en savoir plus : http://busards.lpo.fr et www.busards.com
 
busardeux sur le terrain ER
 

Publié dans Biodiversité sauvage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pâquerette 17/03/2012 09:16

Un petit coucou en passant.
Amicalement.
Georges JOUVE