L’art le plus naturel

Publié le par lesbiodiversitaires

Faire de l’art avec la nature, sans abîmer la nature, en la sublimant pour accrocher le regard du passant surpris ?

IMGP7660[1]

IMGP7711[1]
C’est possible, grâce au land’art, cet art fugitif, art d’un instant, rapidement dispersé par les vents. Notre ami Sébastien Provost, ornithologue, naturaliste, conteur à ses heures, fait régulièrement ses « petites installations », comme il dit, en baie du Mont Saint-Michel. On ne peut résister à l’envie de faire partager ces quelques photos de pure poésie.
Nous lui avons demandé si le land-art peut permettre aux passants de prendre conscience de l’importance de protéger la nature. Voici sa réponse :
« Lorsque les touristes viennent en baie du Mont, leur regard est immédiatement absorbé par le Mont-Saint-Michel... Pourtant, le Mont et sa baie forment un tout indissociable. Mes petites installations s'orientent irrémédiablement vers le Mont car c'est une source d'inspiration permanente. Les photos veulent immortaliser ces instants éphémères et montrer la grandeur et la beauté du site, comme un hommage. En prenant un peu de retrait, j'observe ensuite les réactions du public. Beaucoup prennent des photos et semblent intrigués et même touchés par ces installations, comme si leur regard croisait le mien, celui de la baie et du Mont-Saint-Michel...

 IMGP7736bis[1] 
janv 2010 (28)[1]
Interpeler, toucher et sensibiliser avec les vertus de la nature, réhabituer le public à observer et contempler son environnement (trop souvent considéré comme un espace récréatif). Un peu de land'art pour poser le regard et de se laisser imprégner par la poésie de la nature... »
Rochetorin 
IMGP7733[1] 
(photos © Sébastien Provost)
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Artphonème 09/05/2011 15:06


Sublime ,


Pascal . L . 09/05/2011 15:05


Merci beaucoup pour ce partage


Pâquerette 28/04/2011 10:13


Magnifique !
Nous portons souvent notre regard au loin et rêvons de voyages alors qu'un univers se trouve à nos pieds. Les choses simples peuvent nous sembler trop "petites" pour être dignes d'intérêt.
Le LAND ART nous aide à comprendre que nous vivons dans un tout. J'adOR !
Amicalement.
Georges JOUVE( GEogre sur le NET (-; )

PS de Pâquerette: MEUHgnifique. Le billet est en ligne. J'arrive depuis le lien qu'il contient.