Rare et atypique, le cheval curly est l’un des seuls chevaux frisés au monde

Publié le par lesbiodiversitaires

Il n’existe que 5 races de chevaux, dans le monde, pourvues de frisettes, bouclettes, ondulations et autres anglaises. Deux d’entre elles se trouvent en Russie : le bashkir et le transbaïkal, auxquelles il faut ajouter quelques lignées du lokaï (Tadjikistan) et du manipur (Inde). Mais la plus célèbre des races frisée est originaire des USA : c’est le curly américain.
 
  Curly 4218
  Jeune curly, élevage Ecurie de Quily.
 
On entend parfois, à propos du curly, qu’il s’agit du seul cheval frisé, mais c’est une erreur… il y en a d’autres, celles précitées, mais elles vivent en effet très loin de chez nous. Il arrive, extrêmement rarement, qu’un cheval frisé naisse dans une autre race, mais c’est anecdotique.
 
  
Curly 4162
 Jument curly adulte noir, importée des USA. On voit que les frisures peuvent s'exprimer différemment d'un cheval à l'autre. Elevage Ecurie de Quily.
 
Le curly est aussi un cheval de "couleur", puisque ses robes sont variables et que le pie et le tacheté sont admis. Mesurant d’1,42 m à 1,63 m, il faut noter que c’est en hiver que les bouclettes apparaissent : en été, le pelage est lisse. Ce pelage d’hiver original le rend particulièrement résistant au froid.
 
Curly 4280
 Groupe de jeunes. Elevage Ecurie de Quily.
 
Le  curly est également « hypoallergénique », c’est-à-dire qu’à son contact les cavaliers normalement allergiques au poil de chevaux n’auront pas d’allergie, la structure du poil étant différente.
 
Curly 4157
  Superbe curly. Cette pouliche est destinée à devenir poulinière. Elevage Ecurie de Quily.
 
Actuellement, on le trouve surtout aux États-Unis, au Canada et en Europe de l’Ouest (France, Allemagne…).
Ses origines sont mystérieuses, mais il proviendrait d’un troupeau de mustangs frisés.  
C’est un cheval polyvalent, idéal pour le loisir mais aussi intéressant pour l’équitation western ou même le saut d’obstacles.
 
  Curly 4248 
La jeune jument baie est une curly "extrême", c'est-à-dire la plus frisée possible. Elle n'a naturellement pas de poil à la queue et quasi pas de crinière. On voit bien la différence avec la seconde jument, qui n'est pas "extrême" et possède une crinière ondulée. Les "extrêmes" sont réputés avoir un caractère particulièrement gentil. Elevage Ecurie de Quily.
   
Par chance, il existe quelques élevages de curly en France, dont celui des Ecuries de Quily (Questembert), dans le Morbihan, qui a bien voulu nous ouvrir sympathiquement ses portes.
L’occasion d’approcher des chevaux frisés d'un peu plus près.
Premier constat : ahhh que c’est doux ! Les frisettes, en règle générale, c’est doux, mais alors là, c’est vraiment divin à toucher !
 
  DSCN3092 
Zoom sur du poil de curly, fin, soyeux et ondulé.
   
Second constat : doux en dehors, doux en dedans, la réputation de gentillesse de la race n’est pas usurpée, ces animaux sont d’une douceur inouïe, gentils, amicaux. Même les étalons reproducteurs sont calmes et gentils. A côté, nos deux juments camargues, pourtant « bravasses » comme on dit là-bas, semblent presque fougueuses… le curly est une vraie bonne pâte, très tranquille, dégageant une incroyable sérénité.
Pour avoir visité des dizaines d’élevages de races différentes, c’est la première fois que, d’emblée, on se sent aussi à l’aise avec les chevaux. Se promener dans le troupeau de jeunes, aller gratouiller des étalons reproducteurs ou des jeunes entiers se fait dans une confiance, pour tout dire, jamais ressentie…
Certes, le mode d’élevage et la philosophie des Ecuries de Quily (parage naturel, travail à pied, vie en troupeau, etc.) jouent certainement beaucoup dans le rapport que ces chevaux ont à l’homme, mais cela ne fait pas tout. La race a vraiment un mental différent.  
 
  Curly 4279 
Jeune jument baie, Elevage Ecurie de Quily. Le curly dégage une impression de douceur et de sérénité.
   
Troisième constat : c’est beau. Le curly, c’est tellement original, déroutant, qu’on peut parfois avoir un petit a priori : quelle est cette drôle de bestiole ? Mais non, c’est vraiment beau. Les frisettes captent particulièrement la lumière, et le pelage semble très brillant. Les chevaux sont de type américain, mais certains  sont très fins, avec des oreilles ciselées et recourbées légèrement, et l’un d’entre eux, un jeune mâle isabelle, évoque presque un akhal-téké. Il faut dire que le curly a les yeux en amande, comme les chevaux orientaux. Même les vibrisses sont ondulées et les cils sont recourbés, comme maquillés. Les crins sont présents en dreadlocks ou anglaises, ou bien inexistants chez le curly « extrême ». Celui-ci semble alors avoir la crinière et la queue rasées, mais c’est naturel.
 
  Curly 4054           
Remarquez l'oeil délicatement en amande, les cils recourbées, les vibrisses ondulées. Le curly a des couleurs de robe originales qui permettent l'apparition d'yeux bleus ou vairons.
  
Alors c’est vrai qu’on connait le curly parce qu’il est « hypoallergénique » et bouclé, mais la race mérite vraiment d’être connue au-delà de cela, pour toutes ses qualités, et notamment sa gentillesse, qui, plus encore que tout le reste, est particulièrement séduisante.
Un peu de douceur dans ce monde de brutes... merci ami curly !
  
  Curly 4300 
 
 
   
Pour en savoir plus sur les races de chevaux frisés :
 
Couv Tous les chevaux du mondeToutes les races citées dans cet article sont détaillées et illustrées dans le guide des races de chevaux  Tous les chevaux du monde 
 
 + une interview sur le cheval transbaïkal  pour découvrir un autre cheval frisé quelque part au fin fond de la Sibérie.
En ce solstice de l'hiver russe, avançant dans la neige, ils doivent être magnifiques...
 
 
 
 

Commenter cet article