Prendre un chien

Prendre un chien : ce qu'il faut savoir avant de se lancer


C’est décidé, comme près d’une personne sur deux vous désirez adopter un animal de compagnie. Et même si les chats et les poissons sont sans conteste les animaux les plus présents dans les foyers, votre choix est fait : pour vous ce sera le chien. Rien d’étonnant car ce sympathique animal séduit toujours le cœur des français. On en compte en effet plus de 7 millions dans l’Hexagone (sans compter le futur vôtre !)

Mais attention, les chiens réclament à leurs maîtres beaucoup de soins et de connaissances… Et aussi beaucoup de préparation avant l’achat.

Petit tour des questions à se poser avant de franchir le cap !

Quelle race de chien choisir ?

Un chien oui, mais pour quel usage ?

Afin de trouver l’animal qui vous correspondra au mieux, il est essentiel de connaitre les raisons qui vous poussent aujourd’hui à vouloir adopter un chien. Voici quelques pistes de réflexion :

  • Pour quelles raisons souhaitez-vous un chien ?
  • Votre recherche porte-t-elle plutôt sur un chien de famille, un chien de défense, un chien de travail ?
  • Etes-vous sportif ou à l’inverse peu actif ?

Une question de taille !

Avant de vous lancer dans l’adoption, il faut savoir quel gabarit de chien vous aimeriez. Car même s’ils font tous partie de la grande famille des canidés, il existe une importante diversité de races de chien, et tout autant de tailles.

Les plus petites, comme le chihuahua, pèsent seulement quelques centaines de grammes, et les plus grosses, telles que le saint bernard, peuvent atteindre les cent kilos ! Il y a entre les deux un panel très diversifié et pour chacun des besoins très différents.

Quel caractère !

Chaque race va présenter des traits de caractère spécifiques. Certains seront génétiquement plus sociables, d’autres plus têtus, d’autres encore plus sportifs... Il faudra donc vous orienter vers une race qui sera compatible avec votre mode de vie, vos connaissances et l’utilisation que vous comptez faire de cet animal.

Selon les cas, certaines races seront plus prédisposées à vous convenir que d’autres. Attention au coup de cœur sur le simple aspect visuel du chien : prendre en compte son caractère, son gabarit et ses besoins est essentiel !

Avant d’acquérir votre chien, il sera donc important connaitre vos propres besoins et envies pour trouver le compagnon idéal. Si besoin, vous pouvez prendre conseil auprès de votre vétérinaire ou d’un éducateur canin pour vous épauler dans votre recherche.

L’entretien du chien

Lieu et mode de vie

Il est impératif avant l’achat d’un chien de vérifier que votre mode de vie est compatible avec cet animal, et d’être certain que vous pourrez lui offrir un lieu de vie adapté à ses besoins.

Si vous ne possédez pas de jardin dans lequel il pourra aller gambader et faire ses besoins à sa guise, il faudra prévoir de lui consacrer du temps pour le sortir plusieurs fois par jour.

Vous devrez également lui trouver une place et de l’espace au sein de votre logement, notamment si vous souhaitez accueillir un grand chien.

Jouer et s’amuser

Avoir un chien c’est avant tout passer du temps avec lui. Les chiens sont des animaux très sociables qui demandent beaucoup d’attention. Au-delà de la simple promenade, vous devrez donc jouer ensemble, lui apporter des activités ludiques, lui apprendre des tours.

C’est par ces actions que vous parviendrez à créer une véritable complicité avec votre compagnon à quatre pattes.

Les activités sportives

Quelle que soit sa race, un chien a besoin de pratiquer une activité physique régulière. Que ce soit simplement de la marche ou de grandes chevauchées à travers les champs, il demeure un animal d’extérieur qui a besoin de se dépenser. Et ce qu’il pleuve, vente ou neige ! Ce qui n’est pas toujours très agréable pour les maîtres.

Il existe de nombreux sports à pratiquer avec son animal : l’agility, l’obéissance rythmée, la cani-randonnée et le cani-cross font par exemple partie des activités les plus appréciées.

L’éducation

Si vous êtes novice en la matière, il est important de savoir qu’un chien, même de petite taille, s’éduque. Il faudra prendre le temps de lui apprendre la propreté, la marche en laisse, le socialiser avec les autres chiens, les animaux, et les humains, afin d’en faire un toutou bien dans ses pattes.

Si vous avez peur de commettre des impairs, les clubs canins et les éducateurs spécialisés pourront vous aider.

L’alimentation

On trouve différents modes d’alimentation pour les chiens. Les croquettes restent souvent les plus appréciées par les propriétaires car elles permettent un apport équilibré et sont simples d’utilisation et de conservation.

Mais le type d’alimentation que vous choisirez devra surtout prendre en considération le chien, son activité, s’il a été stérilisé, ses éventuels problèmes de santé… là encore, le vétérinaire pourra vous orienter dans votre choix.

Le suivi vétérinaire

Au moins une fois par an, un passage chez le vétérinaire s’imposera afin de faire un bilan sur l’état de santé général de votre chien et réaliser les vaccins et traitements si nécessaire.

Il faudra aussi prévoir de régulièrement le vermifuger et de le traiter contre les parasites externes comme les puces !

La vieillesse du chien

Un chien vit en moyenne 12 ans, selon sa race et sa condition physique. L’achat d’un chien est donc un engagement à long terme qui ne doit pas être pris à la légère.

Mais accepter d’avoir un animal, c’est aussi accepter de le voir vieillir et de lui fournir les soins adaptés à son état. Ainsi il faudra prévoir pour un chien âgé des visites vétérinaires plus régulières, une alimentation spécifique souvent plus onéreuse, et des soins plus adaptés.

Quel budget prévoir pour l’entretien de son chien ?

Vaste question que celle du budget moyen à prévoir pour son chien. Hormis le coût d’achat, qui peut être très important dans certains cas (jusqu’à plusieurs milliers d’euros !), on estime que la moyenne française des dépenses annuelles pour un chien serait d’environ 500 €.

Mais bien évidemment cela dépend de la quantité (et de la qualité !) De l’alimentation fournie, d’éventuels problèmes vétérinaires que l’animal pourrait rencontrer au cours de sa vie, et des « petits plus » tels que l’achat de matériel, le suivi de cours, ou la participation à des activités sportives avec votre chien.

Que faire de son chien pendant les vacances ?

Le principal inconvénient lorsque l’on possède un chien, c’est qu’il n’est pas toujours évident de l’emmener avec soi en vacances. Si vous êtes confronté à cette situation, voici quelques solutions qui pourront vous aider.

Mettre son chien en pension

Vous pouvez confier votre chien à un professionnel qui se chargera de s’en occuper chez lui au cours de votre absence. Le mode d’accueil et le coût de ce type de prestations restent cependant variables. Le prix journalier est également dépendant de la taille du chien (de 10 à 30 € par jour en moyenne).

Confier son chien à des amis ou de la famille

La solution la plus économique est de confier son chien à une personne de confiance. Il faut néanmoins que cette personne connaisse suffisamment l’animal et qu’elle soit disponible pour s’en occuper aussi bien que vous !

S’offrir les services d’un dog sitter

Dans le même esprit qu’une prestation de baby sitting, vous pouvez aussi confier votre animal à un dog sitter, qui pourra s’en occuper chez vous ou chez lui. C’est la solution intermédiaire entre la pension et la famille, mais le tarif est à prendre en considération également.

Il existe des plateformes en ligne afin de trouver facilement un pet sitter à proximité de chez soi et d’estimer le coût de cette solution.

Connaitre les principales causes d’abandon pour eviter les erreurs

Comme beaucoup d’animaux, les chiens sont régulièrement victimes d’abandons. Alors avant même d’acquérir un chien, il est important d’avoir une réflexion personnelle sur les quelques raisons pouvant pousser les propriétaires à abandonner leur animal. En connaissant ces raisons vous pourrez mieux vous préparer aux éventuelles difficultés que votre futur compagnon pourrait représenter, et éviter de faire des erreurs.

Le coût d’entretien

Une des principales causes d’abandon est une raison financière : en effet les gens sous-estiment quelques fois le coût d’entretien d’un chien qui se révèle trop important pour leur budget.

Le manque de temps

Certains propriétaires s’aperçoivent après coup qu’ils n’ont malheureusement pas suffisamment de temps à consacrer à leur animal, ce qui les poussent à s’en séparer.

La mauvaise éducation

Le fait d’avoir un chien mal éduqué, voire agressif, peut vite devenir une source de conflit avec l’animal mais aussi avec son entourage, et peut facilement conduire à son abandon.

La contrainte lors des vacances

Pour d’autres, le chien est devenu trop contraignant lorsque vient le moment de partir en vacances.

Pour conclure

Il est certes essentiel de se poser les bonnes questions avant d’adopter un chien. Mais si vous prenez le temps de bien préparer son arrivée et que vous parvenez à lui faire une place au sein de votre vie, votre boule de poils saura vous remercier par son affection et tout l’amour qu’il vous offrira en retour.

Et si vous avez encore un mal de chien à vous décider sur le compagnon idéal à choisir, n’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels du domaine comme les vétérinaires, les éleveurs et les éducateurs canins.


Les articles de blog sur le chien